fr

Cabinet d’Archetiers Experts

Jean-François Raffin
Yannick Le Canu
Sylvain Bigot

Découvrir l’équipe

JEAN-FRANÇOIS RAFFIN EXPERT EN ARCHETS
Maître de conférence et expert honoraire près la Cour d’Appel de Paris

YANNICK LE CANU
Expert près la Cour d’Appel de Douai

SYLVAIN BIGOT
Expert près la Cour d’Appel de Lyon

Jean-François Raffin a d’abord étudié la lutherie à Mirecourt en 1969. Après avoir effectué une année de stage auprès d’Etienne Vatelot, il s’est ensuite perfectionné dans la maîtrise de l’archeterie, incluant à la fois la restauration, la création et l’expertise des archets, cela aux côtés de Bernard Millant dont il fut le premier assistant pendant dix-sept ans.

Médaillé d’argent au Concours des Meilleurs Ouvriers de France en 1979, il avait déjà acquis un savoir-faire rigoureux dans son métier lorsque cette année là, il est admis au sein du Groupement des Luthiers et Archetiers d’Art de France. Ces années d’apprentissage aboutirent pour lui en 1989 à la décision de créer sa propre entreprise à Paris. Depuis 1996, Jean-François Raffin est expert près de la Cour d’Appel de Paris. Il est également co-auteur d’un ouvrage de référence intitulé « L’Archet ».

En 2012, Jean-François Raffin propose à deux jeunes et talentueux archetiers de collaborer avec lui. Le premier à le rejoindre est alors Sylvain Bigot, expert près de la Cour d’Appel de Lyon, qui a d’ailleurs travaillé dans l’atelier de Jean-François Raffin pendant 10 ans avant de devenir artisan-archetier à son compte, honoré comme l’« Un des Meilleurs ouvriers de France » en 2011. Il est suivi de près par Yannick Le Canu, expert près la Cour d’Appel de Douai, également fabricant d’archets et détenteur du titre de l’« un des Meilleurs Ouvriers de France » en 2008.

« Depuis, nous nous retrouvons tous les vendredis à Paris pour analyser les milliers d’archets qui nous sont amenés, et dont nombre d’entre eux se retrouvent au catalogue des ventes de Vichy. Chacune des expertises est menée conjointement par nous trois », détaille Yannick Le Canu. L’une de leurs plus belles découvertes reste un modèle du maître François-Xavier Tourte. « Au moment où nous avons posé les yeux sur sa hausse et son bouton, nous avons tous les trois reconnu le savoir-faire du plus grand archetier de l’histoire. Cette pièce d’exception a d’ailleurs été adjugée 68 000 € au marteau par Maîtres Etienne et Guy Laurent. »